Que pense ChatGPT de l’écosystème de la blockchain Ethereum ?

in ULille blockchain15 days ago (edited)

_9d10eee9-0e46-435f-b6e8-78659ffce127.jpg

Mise en contexte

Cette publication est faite dans le cadre de l’évaluation du cour de M. @sorin.cristescu sur les « Blockchains publiques et privés ». Cela consiste dans un premier temps a poser une question à ChatGPT et reproduire sa réponse ; ensuite faire une analyse critique de la réponse de l'IA.

Pour ce premier post, la question est la suivante :

La blockchain Ethereum affirme être "ouverte à tous" et que "seulement un portemonnaie est nécessaire pour participer". Elle affirme également fournir un "accès libre à de l'argent numérique" et a "des milliers d'applications que vous pouvez utiliser aujourd'hui". Pouvez-vous développer une critique de ces affirmations ?

Afin d’avoir une réponse plus « intéressante », j’ai reformulé la question comme suit :

Pouvez-vous fournir une analyse critique des affirmations de la blockchain Ethereum selon lesquelles elle est "ouverte à tous" et qu'un simple portefeuille est nécessaire pour participer, qu'elle offre un "accès libre à de l'argent numérique" et qu'elle propose "des milliers d'applications utilisables aujourd'hui" ?

_bc02dca8-01fb-40ff-8f7f-6152c98f02ce.jpg

La réponse de ChatGPT

La blockchain Ethereum est l'une des principales plateformes de blockchain et de contrats intelligents, et ses affirmations d'être "ouverte à tous", offrant un "accès libre à de l'argent numérique" et proposant "des milliers d'applications utilisables aujourd'hui" méritent une analyse critique. Examinons chaque affirmation individuellement :

"La blockchain Ethereum est ouverte à tous" : Ethereum a été conçu pour permettre à quiconque de participer à son réseau en utilisant un portefeuille Ethereum. Cela signifie que toute personne ayant un accès à Internet et un portefeuille Ethereum peut effectuer des transactions et interagir avec les contrats intelligents déployés sur la plateforme. Cependant, il est important de noter que la participation complète à Ethereum nécessite des compétences techniques et une compréhension des concepts de base de la blockchain et des contrats intelligents. L'idée selon laquelle Ethereum est "ouverte à tous" peut être quelque peu exagérée, car l'adoption généralisée et l'utilisation pratique de la blockchain nécessitent une familiarité avec la technologie.

"Un simple portefeuille est nécessaire pour participer" : Il est vrai qu'un portefeuille Ethereum est généralement la seule exigence pour participer aux transactions de base sur la blockchain Ethereum. Les utilisateurs peuvent envoyer et recevoir des Ether (la crypto-monnaie native d'Ethereum) en utilisant un portefeuille. Cependant, pour profiter pleinement des fonctionnalités d'Ethereum et interagir avec les contrats intelligents, une compréhension plus avancée de la technologie est nécessaire. La création de contrats intelligents et le développement d'applications décentralisées (DApps) sur Ethereum nécessitent des compétences en programmation et en développement.

"Ethereum offre un accès libre à de l'argent numérique" : Ethereum a introduit la notion de "smart contracts", ce qui signifie qu'il est possible de créer et d'exécuter des contrats autonomes et des applications décentralisées sur sa blockchain. Ces contrats intelligents peuvent être utilisés pour effectuer des transactions financières, mais également pour de nombreuses autres applications, telles que les services financiers décentralisés (DeFi), les jeux en ligne, les marchés de prédiction, etc. Cependant, il est important de noter que l'utilisation d'Ethereum implique des frais de transaction (appelés frais de gaz) qui doivent être payés pour exécuter des transactions ou des contrats intelligents. Par conséquent, bien que l'accès à Ethereum soit techniquement libre, l'utilisation réelle d'Ethereum peut nécessiter des dépenses financières.

"Ethereum propose des milliers d'applications utilisables aujourd'hui" : Ethereum est une plateforme très active avec une large communauté de développeurs qui créent constamment de nouvelles applications et des contrats intelligents. Il existe en effet un nombre croissant d'applications décentralisées (DApps) disponibles sur Ethereum. Cependant, il convient de noter que toutes ces applications ne sont pas nécessairement matures, conviviales ou largement utilisées. Comme avec tout écosystème en évolution rapide, il existe une variété d'applications de qualité variable, allant des projets expérimentaux aux projets plus établis. Par conséquent, lors de l'utilisation d'Ethereum, il est essentiel d'exercer une diligence raisonnable pour s'assurer de la sécurité et de la réputation des applications avec lesquelles vous choisissez d'interagir.

En résumé, les affirmations d'Ethereum selon lesquelles il est "ouvert à tous", qu'un "simple portefeuille est nécessaire pour participer", qu'il offre un "accès libre à de l'argent numérique" et qu'il propose "des milliers d'applications utilisables aujourd'hui" sont généralement vraies dans une certaine mesure. Cependant, il est important de prendre en compte les limitations et les exigences techniques associées à l'utilisation pratique de la blockchain Ethereum, ainsi que l'évaluation individuelle des applications disponibles.

Analyse de la réponse de ChatGPT

Après une lecture de la réponse de l'IA, une chose assez évidente qui en ressort est que les arguments de ChatGPT s'articulent autour de quelques mots clés et des réponses plutôt simplistes. En effet, en reposant la question sous sa forme originelle, les principaux arguments de l'IA sont :

  • Complexité technique
  • Frais de transaction élevés
  • Scalabilité limitée
  • Dépendance aux développeurs
    Ainsi, on déduit que la réponse dépend de la formulation de la question à l'IA.
    Maintenant, regardons plus en détail les arguments de ChatGPT. Pour ma part, je trouve sa compréhension du sujet très stricte au sens des termes. Néanmoins, il soulève un point que je trouve important, qui est celui de la manipulation des Smart Contracts et DApps ; sur ce point, il n'a pas totalement tort. Il faut quand même être familier avec l'univers de la programmation pour en créer, d'autant plus qu'il faut apprendre le langage Solidity (le langage privilégié des technologies blockchain).

Concernant les frais de transaction élevés, rappelons que « Le gaz » est l'unité qui mesure la quantité d'efforts de calcul requis pour exécuter des opérations spécifiques sur le réseau Ethereum.
Comme chaque transaction Ethereum nécessite des ressources informatiques pour s'exécuter, cela implique des frais. Le gaz correspond aux frais requis pour effectuer correctement une transaction sur Ethereum.
Il est vrai que la moyenne des coûts de transaction sur Ethereum est plus élevée comparée aux autres blockchains. Toutefois, il faut plutôt chercher à savoir quels sont les facteurs qui ont influé sur la hausse des frais (Je vous renvoie vers cette étude qui en parle plus en détails : Pourquoi les frais sur Ethereum (ETH) ont-ils été multipliés par 4 depuis octobre ?).

En somme, je trouve les réponses de ChatGPT assez généralistes et « premier degré » sur cette question, même s'il soulève quelques questions qui méritent plus de détails.

J'aimerais citer ce post d'Arthur Charpentier sur son site freakonometrics(professeur de mathématiques au Québec)pour terminer :

En 1986, le philosophe Harry Frankfurt définissait le concept de « bullshit » en lui donnant un sens bien précis, traduit parfois en français sous le nom de « baratin ». Un baratineur n'est pas un menteur (qui est conscient de tromper), il est juste totalement indifférent à la vérité, ce qui le rend presque plus dangereux encore (« bullshit is a greater enemy of the truth than lies are »). Les baratineurs ont une opinion sur tout et n'importe quoi, ils parlent donc abondamment de choses dont ils ne savent pratiquement rien. Et la fascination de ces derniers mois autour des agents conversationnels (comme GPT-3 ou ChatGPT1), ces algorithmes nés pour baratiner, ne peut que nous interpeller.

Références

Sort:  

😀 Sympa!
Toutefois la critique de ChatGPT est "out of scope" ici, ce n'est pas un cours sur l'IA 🤣

En fait ce que j'espérais trouver comme première critique concerne la nécessite de posséder de l'Ether pour pouvoir interagir avec Ethereum. Google est une application "ouverte à tous": elle ne vous demande pas de payer pour effectuer une recherche. Facebook est "ouverte à tous". ChatGPT aussi est une application qui, qu'on apprécie son service ou pas, est "ouverte à tous" - il n'y a pas de barrière financière. Ce n'est pas le cas d'Ethereum: peut importe la transaction qu'on veuille y faire elle comporte des frais de gaz que quelqu'un doit payer, et ce n'est pas dans l'esprit de cette blockchain que quelqu'un paie pour vous ... donc en pratique vous devez commencer par vous procurer de l'Ethere, ce qui n'est pas forcément une mince affaire.

Sinon pour le reste c'est très bien